Nos avancées du Moment

Cela fait quelques semaines que les Jeunes Agriculteurs du Gard font moins parler d'eux dans les médias, mais ne vous inquiétez pas, nous continuons à œuvrer dans l'ombre. Pour la viticulture nous avançons petit à petit pour faire avancer les dossiers, voici les avancées toutes filières confondues du moment pour vous tenir au courant :


- Un reportage dans France 2 sur les problèmes viticoles dans le département :

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/concurrence-etrangere-la-colere-des-viticulteurs-francais_2192563.html


- Un bel article dans le Midi Libre sur notre assemblée générale ci-dessous
- Nous rencontrons aussi actuellement les responsables de la grande distribution pour travailler avec eux sur leurs rayonnage et leurs étiquetages.
- Nous travaillons sur l'élaboration d'une charte que nous voulons cosigner avec la grande distribution sur le respect des produits locaux, leur mise en avant dans les supermarchés et sur la présence de vins étrangers dont l'étiquetage est ambigu.


Nous restons comme toujours à votre écoute et essayons de faire bouger les choses pour améliorer nos situations communes.

Primes plantations : nous avons enfin le dossier de demande !

La Commission Permanente du Conseil Régional réunie par la Présidente Carole DELGA en sa séance du 24 mars dernier a validé la mise en place d'un dispositif de soutien aux plantations nouvelles de vignes par des nouveaux exploitants.

Ce nouveau dispositif permet de proposer un soutien spécifique aux nouveaux exploitants fortement impactés par le nouveau régime d'autorisation de plantation effectif depuis le 1er janvier 2016, suite à l'abrogation du régime d'interdiction de plantation de vigne.


Le nouveau dispositif régional s'inscrit dans le cadre du PDR LR 2014-2020 pour les départements de l'Aude, du Gard, de l'Hérault, de la Lozère ou des Pyrénées-Orientales.


L’aide destinée aux nouveaux exploitants porte sur les coûts de plantation et de palissage.

Elle est plafonnée à 4 hectares de plantation nouvelle par bénéficiaire, sur la période de programmation  et peut atteindre  8 235 € par hectare pour un JA.

 

L'appel à projets 2017 est ouvert.

Le dossier de demande est téléchargeable sur le site « L'europe s'engage en Occitanie » (http://www.europe-en-occitanie.eu/web/Europe/4947-copie-de-les-appels-a-projets-feader-du-pdr-languedoc-roussillon.php#.WOzKDXrwnBY).

Il est unique quel que soit le siège de l'exploitation.

Les dossiers peuvent être déposés auprès de la Région dès à présent et jusqu'au 31 août.

 

La demande d'aide peut porter sur des plantations prévues en 2017, mais aussi en 2018.
Votre contact à la Région Occitanie : Francis CABAUD francis.cabaud@laregion.fr ou 04 67 22 63 70.

 

Les JA à la rencontre du consommateur de vin !

Les JA du Gard sont allés à la rencontre des consommateurs lors d'une distribution de tract sur la provenance du vin dans la grande distribution.
Les clients touchés par cette action ont eu un bon de réduction de 5% dans les caves particulières et coopératives du département participantes.
Cette action a eu de très bonnes reportées et à permis de faire prendre conscience au consommateur qu'il pouvait être trompé dans l'étiquetage des vins.

Voici des extraits du tract que nous avons distribué :

Transparence totale pour le consommateur

Les agriculteurs se battent depuis des années pour qu’il y ait une transparence totale tout au long de la chaine alimentaire, de la fourche à la fourchette, afin que l’ensemble des concitoyens retrouve confiance en son alimentation. Chaque consommateur a le droit de savoir ce qu’il mange et dans notre cas ce qu’il BOIT !

De quoi parle-t-on ?

Depuis quelques années mais en accélération ces derniers temps, des milliers d’hectolitres de  vin européen rentrent  dans notre pays et sont vendus comme français. Le consommateur est trompé par l’étiquetage et le rayonnage des grandes distributions ainsi que par l’étiquetage du vin lui-même qui est peu clair.

Nous sommes mobilisés !

Notre but est de vous faire prendre conscience de la tromperie qui vous est faite. Il faut que vous puissiez acheter en connaissance de cause, ce qui n’est pas le cas pour le moment. Faites attention à la provenance et à l’étiquetage des vins que vous achetez.

Une avancée dans la lutte aux sangliers !


Après plusieurs mois de consultations publiques, d’échanges, de présentations en commissions, la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal a signé l’arrêté autorisant les tirs d’affut et d’approche dès le 1er avril et le piégeage des sangliers par des piégeurs agréés, dans les unités de gestion 10,24,25,26.

Déposez le formulaire de demande dès à présent à la DDTM du Gard afin qu’elle vous délivre une autorisation (formulaire ci-joint).

Pour info, c’est le détenteur du droit de destruction qui dispose de ce droit de tir d’affût ou qui désigne les personnes qui tireront. Habituellement réservé aux propriétaires des terres, ce droit de destruction peut avoir été donné aux sociétés de chasse à travers les baux signés. Renseignez vous.

Pour les personnes en dehors de ce dispositif, le Préfet du Gard a mis en place des actions renforcées des lieutenants de louvèterie du 1er mars au 15 octobre 2017 sur 5 zones (Calvisson- St Mamert, Lussan, Camp des garrigues, Valliguières, Belvezet). Vous trouverez la carte en PJ.

 NB : il n'y a aucune obligation réglementaire ou légale que le détenteur  du droit de destruction ou son(ses) tireur(s) fasse(nt) partie de l'association communale. Passer par les chasseurs locaux simplifie les choses au niveau relationnel mais ce n'est pas eux en définitive qui ont  le dernier mot, c'est bien le détenteur du droit de destruction.

Stop aux vols agricoles !

Vendredi 27 janvier, les JA du Gard étaient mobilisés devant le tribunal d'Alès lors du jugement de deux présumés voleurs ayant cambriolé un JA sur corconne. Une cinquantaine d'agriculteurs étaient présents pour faire passer un message simple : les voleurs doivent être punis et recevoir des peines à hauteur de leurs actes.

Voici ci dessous un article d'Objectif Gard reprenant les détails ce l'action de vendredi :

La salle d’audience était bien trop petite pour accueillir les agriculteurs venus en nombre, ce vendredi, montrer leur mécontentement. Car le cas de Ludovic n’est pas isolé. « En 2016, nous avons dénombré 220 cambriolages sur des exploitations dans le Gard, indique Lionel Puech, co-président des Jeunes Agriculteurs. On en a vraiment marre. On voudrait que la justice arrête de relâcher les voleurs ».

Yann et Cédric, âgés de 23 et 31 ans, font partie de ceux qui vont se servir sur les exploitations. Le 10 décembre dernier, ils visent le hangar de Ludovic, à Corconne. Entre une heure et trois heures du matin, ils dérobent seize bidons de 20 litres chacun de carburant, du matériel d’outillage, des denrées, du champagne, etc. Mais les deux comparses n’ont pas prévu que Ludovic, harassé par les multiples cambriolages qu’il a déjà subi, avait installé des caméras dans son entrepôt.

L’agriculteur, alerté par son système de vidéosurveillance, prévient les gendarmes. Une course-poursuite commence : les malfaiteurs roulent à vive allure et l’un des pneus de leur voiture crève. Ils finissent par s’arrêter et prennent la fuite à pied. Finalement, ils sont interpellés. En plus du matériel dérobé, de la résine de cannabis est retrouvée à l’intérieur du véhicule.

À la barre du tribunal, les deux prévenus parviennent difficilement à justifier leur geste. « J’étais en galère, j’avais plus de sous », assure Cédric.

- Pourquoi vous ne vous arrêtez pas lorsque vous voyez les gendarmes qui vous poursuivent ?, interroge la présidente Leila Dafre.

- Parce-que je ne pensais pas que c’était pour moi, répond Cédric. Rires jaunes dans la salle.

Yann, l’instigateur de ce cambriolage, n’est pas plus convaincant : « Je suis passé devant le hangar et je voulais voir ce qu’il y avait dedans. C’était la première fois ». À l’intérieur de cet entrepôt, il y a toute une vie. « Je suis installé depuis 2002, je fais 70 heures par semaine et je gagne 500 euros par mois. Tous les matins je me demande si je vais pouvoir travailler ou si il faudra que je passe ma journée à la gendarmerie », explique Ludovic.

Dans ses réquisitions, le substitut du procureur David Durand réclame six mois de prison avec sursis pour Yann, et six mois de prison ferme avec huit mois de suspension du permis de conduire pour Cédric. La décision sera rendue le 24 février à 9h.

Dates des paiements PAC

Documents utiles

Les voici les voilà ! Les dernières modification des dates des paiements PAC sont enfin disponibles dans le document ci-joint ! N'hésitez-pas à appeler le syndicat pour plus d'informations !

Mobilisation JA 30

Grande action coup de poing des JA du Gard ! Nous sommes allés zone de Grésansite Prodis/Carrefour puis nous avons contrôler le péage de Gallargues pour vérifier l'apport de vins étrangers en France. La mobilisation a été très efficace et nous avons vidé un camion de vin provenant d'espagne. Merci à tous ceux qui étaient présents !
 

Actions syndicales

Les Jeunes Agriculteurs du Gard défendent tous les dossiers où nos adhérents se trouvent en difficulté. Que ce soit un cas personnel ou des problèmes d'ordres généraux qui concernent tout ou partie de nos adhérents.  Ainsi dans cette rubrique vous retrouverez toutes les actualités agricoles et syndicales auxquelles nous travaillons, sous forme d'articles mis à jour toutes les semaines.